Echappées vertes

RANDONNEES VERTES

VOIE ROMAINE PIEGUT ( Photo : Traumrune, Licence CC BY SA 3.0 )

Dans le département, il y a 2 500 kms de chemins aménagés et inscrits pour la plupart au Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées et un itinéraire fait partie du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

SAINT JEAN DE COLE ( Photo : Père Igor, Licence CC BY SA 3.0 )

Ainsi, la voie de Vézelay ( ou via Lemovicensis en latin ), l’un des principaux itinéraires pour rejoindre Saint Jacques, démarre à la basilique Sainte Marie Madeleine en Bourgogne et passe en Périgord vert avec des étapes à La Coquille, Thiviers et Sorges. Une variante de ce chemin passe toujours par Limoges puis au sud par La Coquille, Thiviers, Saint Jean de Cole, Brantôme et Sorges.

LA DRONNE ( Photo : Père Igor, Licence CC BY SA 3.0 )

Il existe aussi une voie verte faisant partie de la Flow Velo ( itinéraire cyclable de Thiviers à l’Ile d’Aix sur 300 kms ) entre Thiviers et Saint Jean de Cole sur 17 kms en pleine nature à emprunter à pied ou en vélo sur un revêtement stabilisé qui passe à proximité de villages comme Saint Jean de Côle ou Milhac de Nontron. Cet itinéraire démarre à Nontron sur de petites routes pour rejoindre Saint Pardoux La Rivière qui marque le vrai départ de cette voie verte ( toutes les portions de cet itinéraire n’ont pas encore été aménagées ). En passant par Javerlhac, vous accèderez à la Charente toute proche via Pranzac puis Angoulême.

Milhac de Nontron ( Photo : Père Igor, Licence CC BY SA 3.0 )

Pour les détails et l’importance des randonnées, on ne saurait trop vous conseiller de vous rapprocher des différents syndicats d’initiative du Périgord vert qui vous informeront utilement sur les modalités de vos itinérances ( attention, certains offices ne sont ouverts qu’en saison ) :

Office du tourisme de Nontron : Avenue du Général Leclerc

Office du tourisme de Piégut : 1, Place de l’église

Office du tourisme de Varaignes : Le Bourg

Office du tourisme de Brantôme : 2, Rue Puyjoli

Bureau d’information touristique de Saint Pardoux La Rivière : Rue du puits de la Barre

Bureau d’information touristique de Thiviers : Place du Maréchal Foch

Bureau d’information touristique de Saint Jean de Cole : 19, Rue du Château

Bureau d’information touristique de Jumilhac Le Grand : Place du Château

Bureau d’information touristique de Bourdeilles : Place des Tilleuls

Bureau d’information touristique de Mareuil : 12, Rue Pierre Degail.

Le site institutionnel du Pays Périgord vert recense également beaucoup d’informations sur le territoire tant au niveau économique que touristique. Voir un aperçu des itinéraires en jetant un coup d’oeil sur la carte du Périgord, rubrique « Périgords » en haut dans le menu Tourisme.

CHATEAU DE CHALUS ( Photo : Matt Brown, Licence CC BY SA 2.0 )

Deux suggestions d’itinéraires illustres à vous proposer ?

Le premier vous emmenera sur les traces de Thomas Edward Lawrence… plus connu sous le nom de Lawrence d’Arabie. En 1907 et 1908 lors de ses 20 ans, cet intrépide jeune homme parcourt en vélo les routes de France et notamment le Périgord Limousin pour visiter Chalus en Haute Vienne, où fut tué Richard Coeur de Lion, en passant par Jumilhac Le Grand, la vallée de l’Auvezère, Hautefort, Périgueux… jusqu’au château de Montaigne, près de Castillon La Bataille, à Saint Michel de Montaigne.

CHATEAU DE HAUTEFORT ( Photo : Xabi Rome-Hérault, Licence CC BY 3.0 )

Et puisque la Dordogne est appelée affectueusement « Dordogneshire » outre manche… le 2e itinéraire suggéré est celui de Harrison Barker, voyageur écrivain et sujet de sa Gracieuse Majesté, à la fin du XIXe siècle qui visita le territoire en vélo et canoë. Au programme, vallées de la Dordogne et de la Dronne, notamment entre Aubeterre sur Dronne en passant par Ribérac, Lisle et Brantôme.

L’EAU VERTE

Pour la baignade, au nord, vous avez plusieurs possibilités…

Entre Piégut et Nontron, se situe la Base de loisirs de Saint Estèphe sur 88 hectares ( à 500 mètres de la maison d’hôtes ). Le grand étang de Saint Estèphe bénéficie du Pavillon Bleu pour la qualité de ses eaux et est labellisé handiplage pour ses équipements à destination des personnes handicapées. A retenir que le Pavillon Bleu a été retiré en 2021 de Saint Estèphe.

ETANG DE SAINT ESTEPHE ( Photo : Traumrune, Licence CC BY SA 3.0 )

Ce site départemental très populaire permet de se rafraichir et de  pratiquer différentes activités nautiques sur une grande plage sous la responsabilité de maitres nageurs. Il dispose de larges parkings avec des espaces détente (pique-nique, itinéraires de randonnée), des bars et restaurants. Prêt gratuit de canoës et de paddles en saison.

A 16 kms de là, le Plan d’eau de Saint Saud Lacoussière sur 16 hectares en pleine nature était lui aussi labellisé Pavillon Bleu pour la qualité de ses eaux. A retenir que ce Pavillon Bleu a été retiré en 202.

A l’est de Brantôme plus au sud, se niche le Plan d’eau de Nantheuil près de Thiviers, ouvert tous les jours sauf le mardi.

BASE DE ROUFFIAC ( Photo : Père Igor, Licence CC BY SA 3.0 )

Puis à l’est de Thiviers, il y a la Base de loisirs de Rouffiac sur un plan d’eau de 42 hectares et autant en nature préservée à Angoisse.

PECHE VERTE

Sur tous ces sites, on peut pratiquer différentes activités nautiques ou au bord de l’eau comme le paddle, le canoë et bien sûr, la pêche… A Saint Estèphe, le grand étang tend à devenir une destination phare pour la pêche sur 20 hectares, classé depuis 2019 réservoir hivernal mouche pour les salmonidés et les carnassiers et régulièrement 1.500 kgs de truites sont lachés dans ce plan d’eau.

En Périgord vert, la tradition locale voulait que jadis, chaque ferme ait son étang pour avoir de l’eau pour le bétail et une réserve de poissons à proximité. Dans le territoire, vous verrez ainsi des dizaines de petits plans d’eau dans la campagne : certains sont ouverts aux visiteurs désirant pêcher, moyennant un droit d’entrée.

Les pêcheurs auront noté que le principal cours d’eau du Périgord vert, la Dronne est une rivière très poissonneuse : mai 2019, il a été pêché un brochet de 106 cm près de Brantôme ! Outre ce carnassier, vous pourrez tenter votre chance dans ces eaux vives pour attraper truites, gardons, anguilles et autres perches…

LA CHAPELLE FAUCHER ( Photo : Père Igor, Licence CC BY SA 3.0 )

En amont, pour profiter de la qualité des eaux de cette rivière, on tache de préserver une espèce en voie de disparition, les moules perlières car c’est dans la Dronne que ces coquillages sont les plus nombreux en Europe.

Et hors département de la Dordogne, à une heure de route de notre maison d’hôtes, les amateurs de pêche se dirigeront vers Massignac en Haute Charente, pour ses lacs poissonneux ( Mas Chaban et Lavaud ).

LA DRONNE ( Photo : Traumrune, Licence CC BY SA 3.0 )
%d blogueurs aiment cette page :